LES FONTAINES DU VILLAGE

LES FONTAINES DU VILLAGE

La mémoire de l’eau.

Chaque quartier a été implanté en fonction de l’eau, entre deux ravins et bénéficiant de sources proches. Le Plan terrier, à lafin du xviiie s. signale deux fontaines : ⁃ de « Moriccio » (Pantana ou Fontanaccia (1871), qui desservait Muricciu. On y descend par un beau chemin sous l’église. Elle était proche du village détruit d’A Casedda mais assez éloignée de Muricciu. ⁃ et de « Viconaccia » (Funtanona actuelle 1), qui desservait les quartiers de Caitucoli et Pesta Sali.  Au cours du xixe siècle, ces deux fontaines étaient entretenues avec soin (délibérations municipales). En 1927, l’eau est à l’ordre du jour : projet d’adduction d’eau potable et de construction d’une fontaine avec abreuvoir et lavoir couvert. Dans les années 1930, on installa des bornes–fontaines, évitant de longs trajets à la fontaine. Ainsi en 1934, une borne-fontaine est installée à l’entrée de Muricciu, rapprochant l’eau des consommateurs. L’eau de la Funtanedda alimentant Teghja, difficile d’accès l’hiver, fut transférée en bordure de la route forestière : une réalisation nécessaire mais coûteuse. Les Archives possèdent les plans de ce beau projet 2, conçu pour une population de 515 habitants : fontaine avec abreuvoir, lavoir, buanderies sous un même toit. En 1933, les travaux étaient terminés. Mais le branchement d’eau potable dans chaque maison, les machines à laver signèrent la décadence des lavoirs. Ainsi que la nécessité de posséder une mairie qui a conservé la façade du lavoir en le surhaussant d’un étage. Deux maires, le commandant Casalta en 1947 et Michel Peretti en 2003, firent édifier près de la source, derrière la mairie, une fontaine plus modeste 3 Signalons deux autres fontaines récentes, créées par Michel Peretti : à Basa : borne à goulot, bassins (lavoir et abreuvoir) 4 à Contra, sur la route de Livesi, Olivèse. 5

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2022 | Gérer mes cookies 🍪