La Maison des Sires de Domecy

La Maison des Sires de Domecy

La Maison des Sires de Domecy est une demeure, typiquement bourguignonne du XVe, inscrite en 1925 aux Monuments Historiques. Sa particularité : une tourelle en encorbellement au-dessus de la porte qui s’ouvre sur le parvis de la Collégiale Saint-Lazare.

Le quartier de la Collégiale Saint-Lazare, en ce milieu du XVème siècle, est en pleine effervescence. La Tour de l’Horloge commence à sortir de terre. Jehan Berg motive ses oeuvriers pour respecter les délais. Et le pavage des rues fait un bruit incessant. Mais qu’importe, Etienne et Claude de Salins ont décidé de construire une demeure en ville. L’hiver, il fait trop froid dans leur château de Domecy. Ils y résideront jusqu’en 1478. Pendant cette dernière année, ils auront vu, un peu plus loin, s’élevaient les murs du Grenier à Sel. Mais ils n’auront pas vu en 1482, Louis XI se recueillir à la Collégiale, ni passer le carrosse de Louis XII en 1513, ni celui de François 1er en 1521, devant leur hostel. De 1560 à 1633, la Maison a connu bien des troubles, les guerres de religion, les grandes pestes, et la foudre qui s’abat sur le clocher de Saint-Lazare. En cette nuit d’orage, il s’écroule sur le toit de la Maison des Sires de Domecy, laissant à jamais ce toit à pan coupé. Le Chapître de Saint-Lazare qui la possédait, n’a jamais eu l’argent pour le réparer. Ensuite la maison a connu différents propriétaires dont la famille Minard au XVIIIème siècle. Louis Davout, le petit fils, futur Maréchal de France, y passait ses vacances, enfant. Au XIXème siècle, on y aménage des logements. Le géomètre Joseph-Marie Peloux s’y installe en 1814. En 1971, Jean-François Barbance installe, dans les dépendances de la Maison des Sires, son atelier de reliure.

En 1998, le Conseil Municipal d’Avallon achète la maison. Sa restauration sera menée de 2010 à 2011. Et c’est en septembre 2011, que cette maison sera ouverte au public pour la première fois, lors des Seigneuriales d’Avallon. Depuis, elle abrite de nombreuses expositions tout au long de l’année.

© Avallon Patrimoines en Bourgogne