Les grottes et carrières de Caumont

Les grottes et carrières de Caumont

Il est établi que, depuis les premiers siècles de notre ère, les grottes de Caumont furent exploitées comme carrières comme l’attestent des constructions antiques exhumées en forêt de la Londe, notamment une villa gallo-romaine. C’étaient à l’origine des carrières à ciel ouvert qui ont donné le nom à la commune (Caumont = Calvus mons, le Mont chauve). Durant les hivers rigoureux, le gel faisait ébouler dangereusement la roche tant et si bien que les carriers de l’époque eurent l’idée de s’enfoncer profondément à l’intérieur des falaises. Par la suite, l’exploitation s’est poursuivie ainsi, selon les mêmes techniques manuelles que sur Vernon.

La pierre de Caumont a servi à l'élaboration de nombreux monuments de la région, dont la cathédrale de Rouen, l’abbaye Saint-Georges de Boscherville, de Jumièges ou bien Notre-Dame du Havre.

Les Grandes Carrières ne peuvent plus aujourd'hui être utilisées pour la découverte et l’initiation à la spéléologie pour des raisons impérieuses de sécurité.

La grotte du Pylône est propriété de la Fédération Française de Spéléologie, et sert au même dessein en faisant par ailleurs l’objet de poursuites d’excavation dans d’anciennes rivières karstiques comblées.

Plus d'informations sur le site de la commune.

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2022 | Gérer mes cookies 🍪