Chapelle de la Ronce

Chapelle de la Ronce

Amenés à débroussailler les quatre terrasses surplombant le Château de la Ronce pour y créer un verger, deux ouvriers bûcherons ont découvert en 1842 dans une anfractuosité de ce chêne une statue de la Vierge Marie dont personne n’avait entendu ouï dire. Ils la cachèrent de manière à la protéger et la retrouvèrent miraculeusement à sa place le lendemain matin. Ils coururent chercher le propriétaire Jacques de COLOMBEL qui, très pieux, décida d’y bâtir une chapelle autour du chêne sacré. Elle est aujourd’hui encore restée propriété de cette famille.

De 1843 à 1958 s’y tenait le traditionnel pèlerinage de la Chapelle de la Ronce. Unique dans le canton de Routot, un batelier faisait même traverser la Seine aux pèlerins de la rive droite. Ceux de la rive gauche y arrivaient en procession, le dernier Jeudi du mois de Mai, mois de Marie. Les frères de la Confrérie de la Charité de Caumont y portaient notamment bannières, chaperons et tintenelles.

Après près de 40 années d’interruption, ce pèlerinage a de nouveau lieu annuellement depuis mai 2008, à l’initiative des propriétaires Mauricette de COLOMBEL et son fils Guillaume. Depuis, plusieurs passionnés ont réinvesti les lieux et y ont mis tout leur savoir-faire pour restaurer l’intérieur de la Chapelle Notre-Dame de la Ronce :
- Jean-Claude HAQUET en voisin et professionnel à restaurer l’autel, lui a redonné sa splendeur d’antan et s’est occupé de toute la décoration et des peintures ;

- Jean-Paul LENHOF, a sculpté le médaillon en chêne de l’autel et du tabernacle.

La chapelle peut être découverte lors des journées du patrimoine en septembre. 

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2022 | Gérer mes cookies 🍪