CHAPELLE DE SAINTE-BARBE

CHAPELLE DE SAINTE-BARBE

  • Pardon de Sainte-Barbe

Le pardon se déroule, entre fin mai à début juin, par une messe dite dans la chapelle, avant la procession conduite par les sapeurs-pompiers locaux. Puis repas campagnard, concours de palets...

  • Chapelle de Sainte-Barbe

Elle se trouve au village de Poulvern, à la limite Sud de la commune, près de la D.767 Pontivy - Locminé.
La chapelle de Sainte-Barbe est classée Monument Historique depuis 2018.

C'est un édifice du XVème siècle, réalisé en grand et moyen appareil sur un plan rectangulaire, et dont la décoration est flamboyante. Les huit peintures du lambris représentent des scènes de Sainte-Barbe et de Sainte-Noyale.

Plusieurs belles statues du XVéme siècle ornent le sanctuaire : Sainte Barbe, Saint Patern, Saint Adrien, Sainte Catherine, la Vierge Marie et Sainte Marguerite.

On racontait jadis que Notre-Dame de la Houssaye venait parfois, la nuit, rendre visite à Sainte Barbe.
Plusieurs personnes l'ont vue passer, dans les vallons du voisinage, tantôt sous la forme d'une dame blanche, tantôt sous celle d'une pâle lueur...

  • Le calvaire

Le Calvaire date de 1635. Il a été réhabilité en 2001.

  • La fontaine et l'auge 

Ils datent de 1601.

  • Sainte Barbe

La peur du tonnerre 

Selon Jean Markale dans “Le Christianisme Celtique”, la peur de l’orage a toujours été vive dans nos campagnes. Les hommes ont essayé de se protéger des effets de la foudre par des talismans, des amulettes, telles ces pierres de foudre (mein-gurun) qui sont souvent des haches préhistoriques. La bûche de Noël est également un talisman contre la foudre. 

Au Moyen-Age, le rôle de Sainte-Barbe est devenu primordial dans la protection contre le feu et surtout l’orage. Autrefois, dans certains cantons de Bretagne, en cas d’orage, on attachait symboliquement le tonnerre par deux fils de laine, l’un bleu, l’autre blanc. 

On disait que l’un des fils était dans la main de Sainte-Barbe et l’autre dans la main de Sainte-Fleur. Et l’on récitait cette incantation connue même dans le pays gallo. 

Sainte-Barbe, Sainte-Fleur,
la couronne de mon seigneur,
quand le tonnerre tombera
Sainte-Barbe nous protègera 

Bulletin communal de juin 1986 - n°2 

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2022 | Gérer mes cookies 🍪