Église Sainte-Madeleine

Église Sainte-Madeleine

Horaires
Visite sur RDV auprès de la Mairie

La chapelle fut dédiée à Sainte Madeleine au XVIe siècle. Elle dépendait alors de l’Abbaye de Marmoutier, près de Tours, célèbre et puissante de par l’importance de ses possessions. L’église fut fort dépouillée à la Révolution. Le village s’est un temps appelé « La Vallée Villefrouin ». C’est également à cette époque que le dernier curé de la paroisse cessa son activité.

Désormais, on y célèbre la messe une fois par an autour de la Sainte Madeleine (22 juillet). En 1982, l’église a subi d’importants travaux de restauration qui s’avéraient cruciaux. L’intérieur de cet édifice, composé d’une nef simple lambrissée et du chœur, est de plan rectangulaire couvert d’un lambris en plâtre. En entrant, on y découvre deux enfeux en arc surbaissé du XVIIe siècle. Dans le chœur, sont situées de curieuses stalles, dont les sièges se relevant se ferment à l'aide d'une serrure et laissent apparaître une barre munie de gros clous ! Selon l’histoire locale, ce procédé aurait eu pour but d’empêcher les résidents d’une ancienne léproserie proche de venir s’asseoir sur les stalles et ainsi de limiter la contagion. Près du chœur toujours, située sur l’entablement de la porte de la sacristie, se trouve une sculpture de style naïf représentant une tête humaine. La toile représentant Sainte Madeleine renonçant aux vanités du Monde a été peinte par l’école Charles Le Brun vers 1680. Il est enfin à noter un magnifique banc d’œuvre du XVIIe siècle, endroit où siégeaient les marguilliers (membres du conseil d'une église paroissiale) ainsi que les fonds baptismaux en pierre.

La cloche rustique a été rénovée en 2010.

Une célèbre foire aux laines se tenait jusqu’en 1862. Près de 200 exposants étaient répartis sur toute la parcelle devant l’église ; le Seigneur d’Avaray, propriétaire des environs, louait l’emplacement de la foire et en percevait le droit de place et le droit de pesage des laines.