L'orgue Herbuté

L'orgue Herbuté

L'église était dépourvue d'un jeu d 'orgue. En 1837, on fit appel à Antoine Herbuté, facteur d'orgues établi à Marckolsheim. Il confectionna un orgue de 22 jeux répartis sur 2 claviers et pédalier, dans un buffet de style "néo-gothisant" avec positif de dos.
En 1996, la Municipalité et le Conseil de Fabrique ont décidé de confier la restauration générale de l'instrument à la Manufacture d'orgues Aubertin, et plus particulièrement à Michel Gaillard. Ce travail a consisté à la remise en état d'origine avec extension de la pédale à 27 notes.