La Chapelle de Maranzais

La Chapelle de Maranzais

   Cet édifice religieux, construit sur un terrain dépendant de la ferme du Vivier qui appartenait à Charles Laury propriétaire du château de Marsay à l’époque, possède une légende autour de sa construction.
   « Pendant l’hiver 1859, un buste fut déterré dans un champ. Averti de la découverte, le châtelain demande qu’on lui apporte la statue pour la mettre dans la chapelle du château. Une charrette transportant la sculpture prit la direction de Marsay. Arrivé au milieu du pont de Praillon, l’attelage s’immobilisa et ne put jamais aller plus loin. La seule option était de retourner à Maranzais. Pour marquer l’évènement, une croix en pierre fut érigée sur le côté sud du pont. L’ouvrage fut détruit en 1944 et on ne retrouva pas la croix en pierre. »
M. Laury donna alors le terrain où fut trouvé le buste pour y construire la chapelle. Elle reçut le nom « Notre Dame des Douleurs ».

   This religious edifice has been constructed on a dependent land of the Vivier farm, which belonged to Charles Laury, owner of the Château de Marsay at that time. A legend goes around its construction.
   « During the winter of 1859, a bust was dug up in a field. Informed of that discovery, the châtelain asks that the statue be brought to him to put it in the chapel of the castle. A cart carrying the sculpture took the direction of Marsay. Arriving in the middle of the Praillon bridge, the carriage came to rest and could never go further. The only option was to come back to Maranzais. To testify the event, a stone cross was erected on the south side of the bridge. The work was destoryed in 1944 and the stone cross has never been found. »
   Then, Mr Laury gave the land where the bust was found in order to build the chapel. It received the name of « Notre Dame des Douleurs ».