Le Vignoble Rosnaysien

Le Vignoble Rosnaysien

1/ Situation géographique
Le terroir champenois se distingue des autres terroirs par sa situation géographique sur une latitude septentrionale et par sa double influence climatique : océanique et continentale.
Le terroir rosnaysien est situé au nord de l’aire de production d’appellation d’origine contrôlée Champagne (AOC) qui couvre quelque 34 000 hectares, comprend 319 crus (communes) différents dans cinq départements : Marne (67%), Aube (23%), Aisne (9%), Haute-Marne et Seine-et-Marne (1%).

2/ Sous-sol
La composition du sous-sol champenois est en majorité calcaire. Les sédiments affleurants sont également calcaires à 75% (craies, marnes et calcaires proprement dits). Ce type de sous-sol favorise le drainage des sols et d’un point de vue gustatif, la minéralité très particulière de certains vins de Champagne.
Les petits massifs autour de Reims tels que Rosnay sont à tendance marneuse, argileuse ou sableuse.

3/ Relief
Le troisième aspect caractéristique du terroir champenois est son relief. Il est suffisamment escarpé et vallonné pour permettre une bonne insolation de la vigne et sa déclivité facilite l’écoulement des excès d’eau.
La commune de Rosnay est établie sur une éminence à une altitude de 132 mètres, offrant par ailleurs une vue sur la vallée de la Vesle et la plaine de Champagne.

4/ Le vignoble
Ces trois composantes majeures –climat, sous-sol, relief- créent une combinaison spécifique mais à géométrie variable. Il y a presque autant de combinaisons que d’ares en Champagne.
On a l’habitude de distinguer cette diversité au niveau des crus, mais pour les vignerons elle se situe plutôt à l’échelle des parcelles. Chacune d’entre elles est identifiée et nommée depuis longtemps et leurs noms évoquent leur histoire.
Citons quelques lieux-dits à Rosnay :

  • Vignereux, il s’agit d’une butte autrefois entièrement plantée de vignes,
  • Champs-Pois, qui tire son origine dans le verbe « champoyer », pâturer pour les moutons,
  • Buffet, du nom d'un ancien propriétaire de Rosnay au XVIIIe siècle,
  • Thomois, c’est là qu’était situé le cimetière mérovingien,
  • Voyeux, qui correspond au mot « chemin »
  • ...etc. 

Le vigneron travaille chaque parcelle pour en exprimer toute la spécificité. L’élaborateur peut ainsi obtenir des vins à forte typicité ou créer des assemblages riches en complémentarités et en contrastes.

Le vignoble rosnaysien est planté sur le pourtour Est du village, longeant principalement la Route Départementale 27 en direction de Treslon, ainsi que la Départementale 228 traversant le bourg de part en part. Il représente une surface totale de 15 hectares.

5/ Les cépages
La loi du 22 juillet 1927 détermine les cépages autorisés en Champagne. Ainsi le Pinot Noir (raisin noir) représente 39% du vignoble champenois planté, le Pinot Meunier (raisin noir) représente 33% des surfaces et le Chardonnay (raisin blanc) occupe 28% du vignoble.

Les vins issus de Pinot Noir se distinguent par des arômes de fruits rouges et une personnalité affirmée. Ce cépage apporte corps et puissance à l’assemblage.
Les vins issus de Chardonnay se caractérisent par des arômes délicats, des notes florales, d’agrumes, parfois minérales. A évolution lente, c’est le cépage idéal pour le vieillissement des vins.

A Rosnay, le cépage dominant est le Pinot Meunier. Ce cépage vigoureux, moins gélif grâce à un débourrement [ou développement des bourgeons] plus tardif convient plus particulièrement aux terroirs plus argileux et s’accommode mieux de conditions climatiques plus difficiles pour la vigne. Il donne des vins souples et fruités qui évoluent un peu plus rapidement dans le temps et apportent à l’assemblage de la rondeur.

Deux vignerons rosnaysiens seront heureux de vous faire découvrir leurs vins :

Les champagnes Martinet-Martin
1 chemin des Fresnes, Tél 03.26.03.48.57   
                               
Les champagnes Aubry-Dubois
14 rue des Voyeux, Tél 03.26.88.95.18

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2021 | Gérer mes cookies 🍪