DÉCOUVRIR - REHAINCOURT

1 / 6

Élément précédent

Cheminée géodésique

La cheminée géodésique sur le Haut de Lorraine à 391 m d’altitude

Une cheminée géodésique est un haut édifice creux, généralement en briques ou en pierre.

De forme oblongue, il ressemble souvent à une cheminée d'usine à base carrée. 
Celle de Rehaincourt est construite en briques ciment grises et si elle ne mesure que 3m30, c’est que, de cet endroit, la vue est totalement dégagée sur 360° et permet de nombreuses observations et mesures. On ne connaît pas la date précise de son installation.Le sommet du Haut de Lorraine vu depuis la route de Rehaincourt à Ortoncourt
On compte 5 bornes géodésiques dans les Vosges et la haute cheminée de Sérocourt s’élève à 16 m sur un sommet de 498 m d’altitude mais elle est située en pleine forêt. D’autres sont encore plus hautes.
Au sol, en son centre, est scellée une borne géodésique, rendue accessible depuis l'extérieur par une ou plusieurs ouvertures à la base de l'édifice.
La hauteur de la structure permettait de faire passer à l'intérieur un long fil à plomb, lequel est ainsi protégé du vent, afin de positionner un théodolite (instrument de visée   muni d'une lunette, servant en géodésie à mesurer les angles, à lever les plans) à l'aplomb de la borne géodésique qu'elle surmonte, et ainsi réaliser des mesures précises avec d'autres points géodésiques connus. 
En France, les cheminées géodésiques sont construites à la fin du XIXe siècle ou au début du XXe siècle, principalement dans l'est et le nord du pays. En effet, à cette époque, les régions qui sont prioritairement cartographiées sont les zones de front.

C’est ainsi qu’apparaissent et se précisent les carte dites « d’état major ».

Publié par André ARNOULD