1 / 6

Élément précédent

La stèle

LA STELE : JOURNEE DU PATRIMOINE 2016

Philippe LANTIER, professeur des écoles, après un rappel historique, a présenté aux habitants, la stèle. Celle-ci a été érigée en hommage aux aviateurs tombés dans le village le 18 Avril 1944, alors qu’ils venaient d’Angleterre pour pilonner les voies ferrées de Tergnier, 2 Halifax parmi la flotte importante d’avions venus larguer des bombes sur la gare, ont été repérés par un chasseur Allemand. Une manoeuvre d’évitement , a abouti à la collision des 2 appareils , les 2 équipages sont tombés sur le village .En 2014, lors de l’inauguration du monument, les représentants de la RAF, les portes drapeaux, les élus locaux, les habitants ainsi que 2 canadiennes (famille d’un des soldats) étaient réunis pour leur rendre hommage.

Contexte historique : En 1942, le raid de Dieppe est un échec, sous la pression des russes, la décision du débarquement est prise à la conférence de Téhéran (déc 1943).Entre temps les allemands ont crée le mur de l’atlantique, un rempart de béton et d’acier, les allemands avaient placé leurs troupes d’élite dans le nord pas de calais. Les gares deviennent une cible privilégiée : utilisation des bombardiers pour la destruction des voies ferrées (avril 44).Objectif : couper l’arrivée des renforts situés à proximité des plages. La gare de Tergnier a une place stratégique car elle fait le lien calais/Belgique/Paris. Le 10 Avril il y avait eu un premier bombardement sur Tergnier : raid de nuit = 83 victimes civiles à la cité des cheminots. Le 18 Avril : attaque sur Tergnier, la même nuit il y a 4 raids simultanés. Le 18 Avril l’équipage se prépare, les appareils décollent vers 21H00 de 8 aérodromes. Les 142 bombardiers sont assistés par des chasseurs mosquitos, plus petits, plus légers, ils sont construits en bois, ils servent au marquage des cibles. Le convoi part vers la gare de Tergnier, il est composé de 8 mosquitos et 24 lancasters, ils arrivent à Dieppe vers 22H30, à cet endroit la défense allemande(DCA) est moins précise et moins nombreuse, ils passent au dessus d’Amiens, ils sont repérés par les allemands .Les mosquitos repère la gare de triage de Tergnier, il est 23H30 , il y a des problèmes de marquage, les mosquitos repassent pour refaire le marquage.23H34 : 142 Halifax arrivent en groupe de 2 X 71 , les bombardiers visualisent le marquage , les équipages ne voyaient rien de nuit, pas de nuage, mais brouillard au sol.1ère vague de largage , l’essentiel tombe à côté sur les habitations .
La chasse de nuit allemande arrive par le sud est, ces avions avaient une technique d’attaque, ils se plaçaient sous les bombardiers, et visaient les ailes, ils volaient avec les bombardiers, ils pointaient le nez et tiraient.
Un mitrailleur de queue a vu le chasseur allemand il a prévenu le pilote qui a fait une manoeuvre : piquer du nez et remonter, ce qui explique la collision entre les 2 Halifax, l’un des 2 halifax a explosé, les débris sont tombés à ly-fontaine, l’autre n’a pas explosé avant de tomber, les aviateurs étaient intacts lorsqu’ils ont été trouvés (sur le site de Capone à ly-fontaine).Les corps ont été rassemblés à l’endroit où se trouve aujourd’hui la stèle, ils sont enterrés à Seraucourt .Bilan de cette nuit : 20 minutes d’attaques / 871 tonnes de bombes / 2 kms d’explosion (jusque Viry Noureuil) / 50 voies détruites qui ne seront pas réparées avant le débarquement / Pas de victime civile (après la première attaque les civils avaient fuis) / 6 Bombardiers halifax détruits / 33 aviateurs tués (dont les 14 Tombés à Ly-fontaine).Reste le mystère sur le 15 ème corps tombé à côté de la mare….

Ribemont

MAIRIE - RIBEMONT

Rue Condorcet
02240 Ribemont
mairie@ribemont.fr
www.ribemont.fr/
Val de l'Oise

VAL DE L'OISE

1 route d'Itancourt 02240 Mézières sur Oise
contact@ccvo.fr
ccvo.fr