Eglise Saint-Aubin

Eglise Saint-Aubin

Jean III, mort en 1339, abbé de Saint-Ouen entreprit de bâtir l'église abbatiale. L'église, placée sous le patronage de Saint-Aubin, évêque d'Angers, fut partiellement détruite et reconstruite à plusieurs reprises. Pendant la révolution, elle devint "Le Temple de la Raison", tandis que ses cloches étaient fondues. L'église telle que nous la voyons aujourd'hui a été commencée en 1844 et voit son achèvement en 1888. En 1844, à l'initiative du curé de l'époque, l'abbé Buisson et bâtie d'après les plans de M. Barthélémy, architecte diocésain. On construisit alors les 3 nefs. Cette première partie de l'église fut bénie par M. Blanquart de Bailleul, archevêque de Rouen le 25 mars 1846. En 1864, l'abbé Gens, curé de la paroisse fit construire le transept, le chœur, le sanctuaire et la sacristie qui furent bénis par le cardinal de Bonnechose en 1865. Les 2 nefs latérales furent prolongées en 1867 par les chapelles "Des 7 douleurs" et "Des fonts". Le maître autel, riche travail de sculpture de M. Bonnet fils, date de 1874. En 1884, l'église possédait encore 5 cloches. En 1885, une horloge fut ajoutée. Aujourd'hui, de l'ancienne église bâtie du XIIème au XIVème siècles, il ne reste que le clocher : une tour en pierre supportant une élégante flèche couverte en ardoise et ornée à la base de 4 épis en plomb. Le cimetière attenant à l'église fut transféré en 1832 pour permettre l'agrandissement de l'édifice.

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2021 | Gérer mes cookies 🍪