Ses moulins

Ses moulins

Depuis le cadastre napoléonien, le moulin de Genille a pris une certaine importance. En effet, en 1852, époque où la culture des céréales est très développée, il a trois paires de meules, une ribe, une huilerie et un battoir ( contre un moulin tournant et deux ribes en 1750). Aujourd'hui, les deux moulins ont cessé leur activité, on ne connait pas à quelle date, on sait seulement que l'huilerie fonctionnait encore en 1876
Si la plupart des bâtiments du moulin Genille existent encore, il n'en reste qu'un au moulin du Haut, une pierre qui a disparu au cours de la destruction portait cette inscription " Entre, qui apporte quelque chose. Qui n'apporte rien passe son chemin".

 De 1952 et jusqu'à ces dernières années, Mr Chauvey acheta la propriété et le moulin fut rasé. L'espace libre obtenu et la prairie en aval permirent de créer l'établissement piscicole que nous connaissons aujourd'hui. Cette aquaculture est toujours d'actualité mais plus par la famille Chauvey qui a vendu.

Ses productions variées (Truites Arc en Ciel, Fario, Ombre Commun, Brochet, Carpe, Gardon, Tanche, Vairon...) sont issues de poissons sélectionnés et élevés localement.
Ci-contre vous trouverez des photos de la destruction du moulin, afin de pouvoir créer les bassins piscicole.