Château

Le château de La Ferté-Imbault (Loir-et-Cher), ancienne forteresse du Moyen Âge reconstruite à la Renaissance, est le plus grand château en briques de Sologne, et l'un des plus anciens[1].

Il fut le siège de l'illustre famille d'Estampes pendant quatre siècles[2].

La seigneurie de La Ferté-Imbault était la plus importante du sud de la Sologne, et dont le ressort comprenait les paroisses de Salbris, Saint-Genou (devenue Selles-Saint-Denis), MarcillyLoreux et Souesmes[3]. Il s'agissait d'une terre considérable composée de plus de cent fermes couvrant des dizaines de milliers d'hectares, et qui s'étendait de Loreux à Souesmes et de Saint-Viâtre jusqu'aux limites de Theillay[4].

Le château est une importante « construction rectangulaire, percée de grandes et belles fenêtres et flanquée de quatre tours [...] ; des massifs et des allées d'arbres séculaires donnent un air de grandeur et de poésie qui frappe, tout à la fois, le cœur et l'imagination » (François Coillard)[5]. « Sa position est tout à fait riante et agréable, dans un endroit où la Sauldre se divise en plusieurs canaux... Les tourelles rouges du château s'élèvent au milieu de ces eaux et de cette verdure, et couronnent merveilleusement le riche tableau qu'on a sous les yeux » (Louis de La Saussaye)[3].