Le Château de Bouillé St Paul

Le Château de Bouillé St Paul

Le château bâti au XIIème siècle, possédait des douves, triples enceintes, pont levis et à proximité, pour le plaisir des seigneurs et de leurs amis, une vaste garenne : La Chatellanie de Bouillé St Paul dépendait de la Viconté de Thouars. Vers 1320, son premier seigneur connu est Ardouin Grésille. Les vestiges les plus anciens du château pourraient datés du XIIIème siècle.

Situé dans le bourg, le château a en partie conservé ses anciennes douves. Il s’organisait autour d’une cour protégée par un mur flanqué de petites tours circulaires, on en conserve quatre : Deux sont reprises au XIXème siècle et intégrées au corps du logis. Une autre est conservée à proximité sur le flan Est. La quatrième est conservée à l’Ouest en fond de cour et présente un arrachement de maçonnerie qui situe l’emprise du mur d’enceinte disparu. Les vestiges de l’enceinte et de ses tours pourraient datés du XIIIème siècle. Une large porte cochère doublée d’une porte piétonne permet l’accès.

Au XIXème siècle, il fait l’objet d’aménagements avec notamment la construction d’un corps de logis appuyé par le mur Sud de l’enceinte. C’est une maison bourgeoise à deux niveaux sous toitures d’ardoises, dont la façade s’organise en travées régulières, côté cour. Des communs sont également édifiés.

Le pigeonnier, au centre de la cour est l’annexe agricole la plus ancienne. Il est datable du XVIème siècle. Ce pigeonnier circulaire conserve son échelle tournante pour l’accès à ses nombreux boulins rectangulaires.

En 1996, la propriété devient patrimoine communal. Suite à des travaux de restauration, la municipalité décide d’en faire le siège de la mairie et s’y installer en 1998.