EGLISE SAINT ANDRE

EGLISE SAINT ANDRE

Lorsque venant d'Avallon on atteint le plateau au bord duquel une éqlise, grise comme la pierre de son socle, pointe sa flèche vers le ciel, une sensation d'étrangeté saisit toujours. Aucune maison n'est visible, le lourd édifice seul est là, comme le témoin d'une époque disparue.

Comme toit, une carapace de pierre, des laves posées sans charpente ni solives. Au bord du toit, une rangée de "corbeaux" de pierre permet de dater l'église des XIIème et XIIIème siècles. L'intérieur présente une belle cuve baptismale d'une seule pierre à semi-immersion. Elle est surmontée des restes d'une fresque datant sans doute du XIVème siècle, qui représente Saint Jean-Baptiste et trois évêques : Saint Didier, Saint Edmé et Saint Germain.

Sur le mur sud, il y a un retable de bois peint du XVIIème siècle, représentant Saint Anne sous les traits d'Anne d'Autriche, don, sans doute, de la famille Ratery-Griveau en souvenir de leur fille Anne, morte en 1636, dont la pierre tombale dalle le choeur.

Une petite chapelle adjacente présente quelques peintures qui font penser qu'elle a du être la chapelle de la Confrérie du Saint-Sacrement.

Au XIXème siècle, on a construit le clocher carré actuel et refondu les deux cloches.

Le curé Poulaine qui fit beaucoup pour le village, fit édifier le calvaire, copie de Bouchardon et les deux statues de la Vierge et de Saint Jean, grandeur nature Selon le cahier des charges établi par Monsieur BOSSU en 1790, cette église fut réparée aux frais de la Commune et le dit cahier mentionnait l'éventuelle construction d'une église au coeur du ........., projet qui n'eut pas de suite

. Dans le cimetière, le long des murs de l'église,  un grand nombre de tombes très anciennes car on attribuait aux eaux s'écoulant des toits de l'église, une vertu de purification

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2022 | Gérer mes cookies 🍪